Espaces urbains : jeux de hasards, de corps et graphies.

Rédaction en chantier

L’urbanisme du « faire avec », l’urbanisme de l’incertitude, malgré les discours n’est pas, dans les pratiques (encore ?) dominant. Il s’agit aussi d’une urbanisme culturel, qui le plus possible doit tenter de s’affranchir des « préséances » disciplinaires. Paola Vigano (on peut citer aussi Benedicte Grosjean sur cette position), qui défend l’idée réciproque d’une recherche par le projet, cite la référence de Donald Schön ( dont les livres sont apparemment peu disponibles en langue française), théoricien de l’apprentissage par la pratique.

La recherche modifie en même temps qu’elle modifie le terrain – notion de recherche opérative/opératoire. Le pragmatisme (distinct en cela à la fois du rationalisme et du constructivisme, comme écoles de pensée) serait la mise en œuvre d’une recherche-action participative qui engage une évaluation des résultats en un « boucle réflexive ».

C’est un changement de point de vue de l’analyse ; par un dépassement de la démarche linéaire d’analyse. L’investigation, l’enquête sont des outils communs à la recherche et au projet.

 

Au jeu de hasard des lieux qui nous forment autant qu’ils nous disséminent, il y aura eu trois villes : Paris , Marseille, Rome.

Recevoir La Cité-Lettre

en complétant les informations ci-dessous

Merci ! Votre demande d'inscription est envoyée

Pin It on Pinterest